Le long fleuve tortueux de la thèse – mise à l’épreuve par le terrain

La rencontre avec son terrain de recherche est un moment délicat : il peut mettre au jour des aspects méthodologiques qui n’ont pas été suffisamment pensés, des difficultés techniques, nous confronter à nos limites personnelles, interroger notre rapport à nous-mêmes, aux autres, dans le cadre de la recherche, mais aussi de façon plus intime. Ces difficultés peuvent être discutées dans l’instant, bien souvent en tête à tête avec la personne qui dirige notre thèse. Mais la plupart du temps, une prise de distance est nécessaire pour que cette difficulté puisse être dépassée, s’avérer fructueuse pour le travail, puis, in fine, devenir une ressource pour sa thèse. Pour que la difficulté puisse se transformer en aspect intégrant de notre travail, une mise en commun peut être une façon de travailler la problématique : plusieurs cerveaux interconnectés donnent des résultats qui ne sont pas nécessairement meilleurs, mais différents.

C’est pourquoi nous vous proposons de nous retrouver au cours de séances de travail pour nous confronter ensemble aux problématiques de chacun.e. Ces séances permettront au groupe constitué de se familiariser à la résolution collective de problématiques scientifiques en s’inspirant de la méthode du codéveloppement professionnel. Cette méthode consiste en un apprentissage collectif de la méthode et de la résolution de problématiques. La personne dont la problématique est traitée est « cliente » du reste du collectif de « consultant.e.s ». Une personne est chargée de l’animation : elle est « maître du jeu, maître du temps ». Chacun et chacune sera amené.e à endosser chaque rôle.

Les séances se dérouleront tous les 1er mercredis de chaque mois, de décembre à mai, à l’extérieur de l’université, soit 6 séances. Elles dureront maximum 2h chacune. Une date supplémentaire sera proposée ultérieurement suite à la 6ème séance pour la séance de clôture. À la fin de chaque séance, la personne qui présentera un questionnement à la séance suivante sera désignée. (Pour la première séance, une personne devra se porter volontaire). En outre, quelques minutes seront consacrées à un feedback de chaque personne sur ce qu’elle a appris de la séance, dans le but de soutenir l’apprentissage collectif.

Pour une meilleur compréhension de ce qu’est le codéveloppement professionnel, voir:
http://www.afcodev.com/le-codeveloppement/le-codeveloppement.html

Le format proposé implique que chaque personne s’engage à participer à toutes les séances. Chaque personne vient avec la question qu’elle aimerait voir traiter. Le groupe est ouvert à 5 personnes (nous serons donc 6). Les 6 premières séances seront consacrées à la résolution de problématiques. Lors de la première séance, la méthode sera explicitée et les règles de communication seront posées. La 7ème séance permettra de faire le point sur la méthode proposée, sur ce qui aura été appris, sur les difficultés rencontrées avec la méthode et les éventuelles questions soulevées.

Les candidatures sont ouvertes dès maintenant et seront closes le 15 novembre.

Contact pour obtenir des informations supplémentaires et pour s’inscrire : stephanie.gosset@etu.univ-tours.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *