« Aube Dorée, une affaire personnelle »

 

Le documentaire d’Angélique Kourounis, journaliste qui enquête depuis des années sur l’organisation du parti néo-nazi grec Aube Dorée, sera diffusé jeudi 30 mars à 17h30 et servira ensuite de support à des échanges.

Cette projection-débat est organisée par l’Association des Doctorants en Sciences Humaines et Sociales (ADSHS) à la Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire (33 Allée Ferdinand de Lesseps, Tours (entrée libre)).

Synopsis :

« Mon partenaire est juif, un de mes fils est gay, un autre anarchiste et moi je suis féministe de gauche, fille d’immigré. Si Aube Dorée vient aux affaires notre seul problème sera dans quel wagon nous monterons. »

L’effondrement économique, l’instabilité politique, et les relations familiales sont au premier plan de ce documentaire qui essaie de découvrir ce qui se passe dans la tête des membres d’Aube Dorée qui se posent en victimes du système.

Une Aube Dorée qui ne s’est jamais cachée quant à son idéologie. Ses scores aux élections dans le passé étaient peut être négligeables, mais la compatibilité de cette idéologie avec d’inébranlables croyances – entretenues par une partie du clergé, la plupart des médias et le système politique – est devenue le terreau sur lequel l’organisation a pu se développer.

La réalisatrice approche la question d’Aube Dorée via ses propres obsessions, ses inquiétudes et ses peurs. Elle a dédié plusieurs années de travail à ses recherches autour du parti néo-nazi qui occupe toujours la troisième place sur l’échiquier politique grec après trois décennies d’obscure mais meurtrière activité.

Bande d’annonce (VF) :
https://www.youtube.com/watch?v=yyR_wNururk


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *